Triathlon de Rumilly

Le triathlon de Rumilly est un triathlon très agréable. Les distances sont un peu plus courtes que les officielles ce qui est utile en début de saison.

Dans une eau à 18° et sous un très beau soleil, les 1400 m de natation restent la partie la plus dure de ce triathlon car il y 2 tours à faire et les 7 bouées à contourner créent ralentissement et bagarre pour placer sa nage.
Le parcours vélo du M est magnifique. Il est très abordable puis que nous partons sur des montées de 4% pour arriver sur une partie vallonnée avant de finir sur une descente grisante car excessivement roulante (+ de 75 km/h !!!). La grimpée du Semnoz, je ne l’ai pas faite, mais elle est réputée pour sa part pour être une belle bavante, bravo à Even et Julien d’avoir dompté ce parcours.
Le parcours course à pied est pour lui très varié à 3/4 sur chemin, avec quelque faux plat, un petite côte bien raide, mais surtout beaucoup de relance car il y a très peu de ligne droite ennuyeuse. Le soleil avait partiellement disparu pendant la course à pied. Le temps a été idéal pour cette compétition.

Les résultats corrigés viennent de paraître :
Classement sur le L :
Julien réalise le parcours en 4h45min55s et finit 144 ème. Julien a été très régulier sur les 3 sports ! 145 en natation, 129 en CAP en moins de 1h30 ! pas de classement sur le vélo mais vu le classement général cela doit être proche des 150.
Even : c’est élancé courageusement sur ce half sans entraînement spécifique ! Il talonne Julien en 155ème place en 4h48min39s. Un peu plus dur sur la natation, un beau parcours sur le vélo et le 18km lui aussi en moins d’1h30 performance qui lui fait gagner des places au classement général.

Nous étions 4 à prendre le départ du M :

Amandine réalise une belle compétition avec un temps de 2h29min39 elle prend la 15ème place féminine de la course. De gros progrès en natation avec 25’53 pour le 1400, un beau parcours vélo, conclu par un 9km en 43min20 où elle a remonté plusieurs places. Didier, le travail des transitions a payé, Amandine, qui a mis et enlevé ses chaussures sur le vélo réalise les meilleurs chronos du groupe sur les transitions et notamment sur la 2ème où elle fait le 64ème temps de la course (sur 400 !)
Lorenzo a choisi pour première compétition de réaliser le M de Rumilly. Visiblement ravi à l’arrivée, il s’en sort très bien en natation – de 25 min, un parcours vélo de belle facture et des dents bien serrées sur la course à pied pour finir ce premier M en 2h44min44s. Bravo.
Eric était lui aussi content de sa course, très régulier sur les 3 disciplines il réalise moins de 3h, 2h58min38 exactement. Son meilleur classement est sur le vélo en bouclant les 37 km en 1h26. Il a en outre gagné 2 places grâce à des transitions meilleures que ses concurrents directs.
Pour ma part, je boucle le parcours en 2h17min53. Un parcours décevant en natation même si je sors 80ème, un vélo conforme à mon niveau (196ème, il faut vraiment que je progresse et que je maigrisse ;-)) et une course à pied que j’ai pu gérer en accélération pour réaliser un peu plus de 40 min sur les 9km et finir 127ème de la course au scratch.

Les encouragements souriant de Virginie et ceux musclés de Jean-Michel ont accompagné nos performances ! Un grand merci à tous les 2 pour cette après midi partagée avec nous.

A bientôt pour d’autres aventures,
Et a demain à la natation pour ceux qui seront à l’entraînement,

Gilles.

 

 

Bonjour à tous et merci à Gilles pour se beau résumé.

Pour ma part j’apprécie ce triathlon et pour cause mon baptême de tri athlète s’est fait sur ce triathlon il y a tout juste un an. Effectivement la natation sur ce parcours n’est pas facile le plan d’eau n’étant pas large il faut savoir jouer des coudes 😋. L’année dernière la natation fut pour moi un cauchemar (en 30 minutes) et m’avait pénalisé pour la suite du parcours. Cette année je suis très content de ma natation (en 23min) qui m’a permis pour la première fois d’arriver dans un parc à vélo dans lequel il restait d’autre vélo que le mien 😁. Les 30 premiers kilomètres de vélo se sont très bien passés et mon séjour au Ventoux la semaine précédente m’a permis d’aborder la montée du semnoz avec sérénité j’ai d’ailleurs pu reprendre quelques places. Malheureusement tout mes efforts se sont révélés vain lorsque j’ai chuté ( heureusement sans gravité) sur la première partie de la descente. C’est une portion de route étroite et alors que je doublais une voiture je me suis retrouvé face à face avec un bus. J’ai alors agrippé mes leviers de frein et à l’issue d’un freinage appuyé ( ma roue arrière né touchait plus le sol) je me suis retrouvé à terre 1m50 devant le bus. Résultat une petite pizza sur l’épaule et la hanche et une douleur au cocsyx. J’ai pu repartir mais avec une certaines appréhension et une patte de dérailleur tordue m’empêchant de pouvoir passer sur le pignon de 11 je me suis fait rattrapé et doublé par tous les concurrents que j’avais doublé dans les 30 premiers kilomètres. J’ai donc attaqué la course à pied avec le simple volonté de finir. Je réalise un bon premier tour en 42 min mais je m’effondre sur le deuxième en mettant 5 min de plus. J’avoue ne pas avoir trouvé la force et la motivation pour conserver mon rythme.

Je retiendrai deux choses de ce dimanche. La première très positive pour moi qui sont mes progrès en natation. A un mois et demi de mon premier Iron cela est plutôt encourageant. La deuxième est qu’il faut que j’apprenne à mieux gérer mon vélo et surtout les risques pris sur les passages délicats. Cette fois les conséquences ont été limitées mais j’estime avoir eu de la chance. La route vers mon premier Iron est encore longue à moi de savoir éviter les embûches.

Julien